Archives pour la catégorie Uncategorized

La présentation Montessori 1

 

La présentation doit permettre à l’enfant d’avoir les éléments pour construire son autonomie,

Aide-moi à faire seul” est la demande silencieuse de l’enfant.

 

Qu’est-ce qu’une présentation ?
· C’est une proposition que l’on fait à un enfant.
· C’est un moment, un temps limité et privilégié.
· C’est une relation de travail, le médiateur est le matériel.
Son but est la transmission de la culture.
C’est un “cadeau” qui est le processus d’apprentissage
(connaissance/ repos/ émergence).
Comment la présentation permet l’apprentissage ?

A un moment choisi par l’éducateur, fonction de l’observation faite, il en a déduit la période sensible que traverse l’enfant.

Au moment où il invite l’enfant, il est entièrement disponible pour lui, le temps de la présentation.
Par ce temps relationnel de qualité, par la manière de la transmission (humaine) qui est plus importante que le contenu.
Points essentiels de la présentation :

· Individuelle

 

Chaque matériel fait l’objet d’une présentation individuelle à chaque enfant. Cette présentation individuelle est un cadre porteur de concentration. L’objectif de travail est de mener l’enfant à la concentration par le matériel.
Cette présentation individuelle du matériel crée une relation humaine. Pour travailler par lui-même, l’enfant doit avoir intériorisé cette relation pendant la présentation individuelle. C’est un moment de qualité, riche pour l’enfant qui va lui permettre de travailler seul. Offrir à l’enfant quelque chose de manière humaine.
· Analyse et économie de mouvements (début/milieu/fin)
L’éducateur montre à l’enfant en analysant (Essayer de reconnaître et d’exécuter exactement et séparément les gestes successifs, chaque acte accompli se décompose en des temps successifs bien distincts, un temps suit l’autre) et en économisant ses mouvements (simplicité, pas de superflu, aller à l’essentiel). Il ne dit rien. A travers la présentation, amener l’enfant à vivre sensoriellement, à lui faire ressentir à travers le geste. La perception du mouvement passe par la lenteur et la constance du geste qui est un acte conscient et volontaire. L’enfant va, grâce à sa main qui est l’outil de l’intelligence, imiter. L’essentiel dans l’imitation est l’effort d’imitation. C’est le processus qui est essentiel et non le résultat.
C’est son effort qui est important car il représente du temps, de la patience, de la répétition, de la concentration, de la volonté, de la motricité, de la motivation. L’imitation permet l’adaptation.
Avec le matériel de vie pratique, on lui montre un geste très lent du début à la fin du mouvement.
Le but direct est le raffinement du geste et le but indirect, la coordination motrice.

Avec le matériel sensoriel comme les emboîtements cylindriques, le but direct est la discrimination des dimensions (sensoriel, ce qui est relatif aux organes des sens).

 

· Chaque concept est apporté par la leçon en 3 temps ce qui permet de distinguer, préciser et généraliser.
·Selon le matériel et l’enfant, le nombre de présentations varie.
·Certains enfants peuvent utiliser un matériel qui ne leur a jamais été présenté car ils auront observé.
L’apprentissage se fait par l’imitation, l’appropriation et l’exploration (auto éducation et répétition).
Le matériel est un moyen, jamais une finalité.